Récit de ma première grossesse

Ce texte a initialement été publié sur le blog Dans ma tribu en 2016. J’ai souhaité rapatrier mes textes ici. 

Alors accroche toi, nous allons parler nausées, fatigue et siège !

Avant d’être enceinte, je m’étais un peu renseigner sur la grossesse et entre ce que j’ai lu et ce que j’ai entendu, j’en ai fait la conclusion suivante : 

  • premier trimestre de grossesse, ça peut se passer tout seul ou dans la plupart des cas, c’est le début des ennuis (nausée, vomissement, envie alimentaire, en même temps ça, ça peut être cool !).
  • Puis le deuxième trimestre, tout est super, tu pète la forme, ton ventre s’arrondit, tu le montres à tout le monde, tu es resplendissante, le teint frais et les cheveux brillants.
  • Et pour finir le troisième trimestre, ton ventre commence sérieusement à peser, tu as mal au dos, t’en as marre, tu dors plus la nuit, tu es fatiguée, tu veux que ça se termine et vite.

Bon ma conclusion, c’est que déjà, sur 9 mois de grossesse, t’en a 6 où tu morfles et 3 qui sont cool ! Ça commence bien !

Et puis il y a MA réalité.

Je suis enceinte, trop contente, (avec chéri ça nous a pris 4 mois, donc assez rapide pour nous après 10 ans de pilule), tout va très bien pour moi et je prends RDV chez le médecin pour confirmer la grossesse et savoir ce qu’il nous attend pour la suite.

Lors de ce rendez-vous, mon médecin me dit que si le test de grossesse est positif, il n’y a pas besoin de faire de prise de sang. Elle me demande le premier jour de mes dernières règles pour dater la grossesse. Petit blanc, je me rappelle plus trop, je calcule, et bon finalement, je me mélange les pinceaux et je lui donne le dernier jour de mes règles.

Enfin, rien de grave. Elle me dit de prendre rendez-vous pour la première écho à 12 SA, on fera ma déclaration de grossesse à ce moment-là.

(petit aparté : SA= semaine d’aménorrhée, donc depuis tes dernières règles. C’est différent de SG= semaine de grossesse. En général, si tu as un cycle classique de 28 jours il y a 2 semaines de différence entre SA et SG. Mais tu jongles entre les deux car le corps médical te parle en SA et le reste des gens en SG. Et en plus, ça change toute les semaines. Enfin le truc pour m’en sortir, c’est de donner la date de premier jour des dernières règles et l’estimation du terme et de dire dans le combien de mois de grossesse je me trouve. Tu arrive à me suivre ? Vraiment compliqué cette histoire)

Elle me demande également de commencer à choisir la maternité dans laquelle je veux accoucher. Et là, c’est le drame.

En même temps, j’ai le choix entre clinique et hôpital. Et vu que je suis très pour le service public mon choix est presque déjà fait. Mais surtout gros coup de stress.

J’ai le temps pour accoucher, il reste 8 mois, pourquoi tant de précipitation ? Et en plus, j’ai une copine qui me dit qu’il faut déjà que je fasse mon inscription en crèche. Alors que moi, je veux juste profiter, je ne veux pas me prendre la tête déjà avec tous ces problèmes administratifs.

(PS : Mais sinon, ma copine avait raison d’insister pour la crèche, car j’ai fait la demande, je n’étais même pas enceinte de 2 mois et j’ai eu une place en crèche. Bon, après je ne sais pas si c’est lié !)

Et alors que ces premières semaines se passaient bien (bon ok, ça fait 2 semaines que je suis au courant que je suis enceinte), c’est le drame ! (oui, je sais, je me répète, mais c’est pour faire le suspense !)

Commence pour moi les premières joyeusetés de la grossesse, c’est-à-dire les nausées, les vomissements et la fatigue intense.

Pour ne rien arranger, alors que ces premières semaines se passaient bien (bon ok, ça ne faisait que deux semaines que je savais que j’étais enceinte), tout d’un coup, ont commencé pour moi les premières joyeusetés de la grossesse. C’est à dire les nausées, les vomissements et la fatigue intense.

Âme sensible, saute quelques paragraphes !

J’avais déjà eu des nausées et j’ai déjà vomis (merci intoxication alimentaire et gastro) mais j’ai envie de dire qu’il y a nausée et nausée, vomis et vomis. Et moi pendant ma grossesse, j’ai eu l’occasion de découvrir cette partie si réjouissante en puissance 1000. Car comme je le dis au début de mon article j’étais tout à fait au courant de ces effets secondaires. Oui, mais voilà, je ne m’attendais pas à cette ampleur !

Pour ce qui est de la nausée, je m’étais dit: « Ça ira ! », j’avais trouvé des trucs comme manger une biscote avant de me lever. Sauf que moi la nausée n’était pas forcément matinale! Elle pouvait survenir à n’importe quel moment de la journée et pour n’importe quoi et durer de manière indéterminée. Genre, si j’avais faim. Sachant que je ne pouvais presque rien avaler, c’est bien pratique. Au début, j’avais un peu envie de carotte alors je me dis:  « chouette dès que j’ai faim, je mange de la carotte et bye bye nausée! « . Mais ça aurait été trop simple. Au bout de 2-3 fois de carottes, les carottes me donnaient la nausée. Sympa!

 Y a que le sucré qui passait à peu près et on te bassine pendant la grossesse pour que tu manges bien équilibré et surtout d’éviter le sucre. Oui bah ok, alors il y a la théorie et la pratique et je fais ce que je peux pour rester sur pied !

Et les vomissements, le truc le plus atroce que j’ai eu à vivre pendant ma grossesse, mon accouchement et mon allaitement réunit, c’est dire !

Sache qu’il n’y a rien de pire que de vomir de la bile le ventre vide. Je suppliais mon mari de m’apporter de l’eau pour vomir de l’eau, c’est dire !

L’avantage de ce premier trimestre, c’est que je commence ma grossesse par perdre 3kg, et ça, je ne m’y attendais pas !

Enfin, pour te rassurer, les effets ont commencé à s’estomper après ma première écho. Quand j’ai vu mon bébé d’amour pour la première fois et qu’il ressemblait déjà à un bébé. J’étais très émue, c’est vraiment magique cette écho, un de mes plus beau souvenir de grossesse.

Tous mes symptômes ont disparu à la fin du premier trimestre hormis la fatigue. Et oui, cette fatigue intense qui ne m’a pas quitté du début à la fin. Mais ce n’est pas grand-chose à côté des nausée et des vomissements.

Pour le deuxième trimestre, je vais faire bref, on m’avait promis que je péterais la forme et tout et tout. Et bah tout se passe très bien, mais je suis toujours hyper méga fatigué. Enfin, je me suis fait une raison, c’est comme ça et puis c’est tout. Du coup, j’ai arrêté de travailler avant le congé mat. Bien obligé. Bien que je ne faisais pas grand-chose de mes journées à part dormir, je ne m’ennuyais pas. Bah moi, quand je dors, je dors. En moyenne 16H par jour, c’est te dire ! 


Mais ce que j’ai préféré lors de ce second trimestre de grossesse, c’est de sentir bébé bouger dans mon ventre, sensation si particulière. Je ne me suis jamais lassé de le sentir bouger. Ainsi que de voir mon ventre s’arrondir et connaître le sexe de mon bébé lors de la 2ème écho. 

Puis viens le troisième trimestre. Pour moi identique au 2ème, mon ventre continu de s’arrondir, je suis toujours autant fatiguée. Je dors beaucoup, mais je me réveille aussi beaucoup pendant la nuit et je me rendors, donc ça va. 

Seulement, lors de la 3ème écho, on se rend compte que bébé d’amour se présente en siège. Bon, bébé à encore le temps de se retourner, mais bon. On me conseille quand même de rencontrer la sage-femme de l’hôpital qui fait de l’acupuncture. Ce que je fais, agréablement surprise qu’on me propose une méthode plutôt naturelle à l’hôpital. 

Je fais 3 séances à une semaine d’intervalle, et même si pour moi d’acupuncture a été efficace, car elle a fait beaucoup bouger mon bébé. Bah, bébé d’amour a changé de côté, mais est resté dans le même sens !
De toute manière, moi, je m’en fiche d’accoucher en siège. Mais ce n’est pas tout à fait l’avis de l’équipe médicale. Ok pour un accouchement par voie basse mais il faut faire un pelviscan pour mesurer la largeur de mon bassin et refaire une écho pour estimer le poids du bébé. Bah oui, il faut bien qu’il arrive à sortir ! Et pas de déclenchement. Si à terme bébé d’amour n’est pas sorti, ça sera césarienne.


Ok, on nous fou pas la pression ! Enfin, une sage femme me dit que les bébés en siège ont tendance à sortir en avance alors ça me rassure et ensuite me dit aussi qu’il y a moins de naissance par voie basse en siège que de jumeaux ça me rassure un peux moins ? Surtout qu’avec chéri, on ne veut vraiment pas de césarienne.
La suite au prochain numéro !

(spoiler, j’ai accouché après terme 😅)

Comment s’est passée ta première grossesse ? découverte des nausées aussi ?

4 réflexions sur “Récit de ma première grossesse

  1. Ah les nausées du premier trimestre et cette impression de gueule de bois permanente 😱
    Mon premier bébé était aussi en siège, mais j’ai l’impression que ça ne s’est pas terminé comme toi (il faudra que je lise la suite pour savoir 😉)

    J’aime

    • Je crois que contrairement à beaucoup. Moi les accouchement ça va, je recommence demain sans soucis. Mais alors les grossesses, c’est terminé ! j’ai donné avec les 2.
      La suite arrive bientôt. Et si le suspens est trop insoutenable tu devrais retrouver l’article sur « dans ma tribu » 🙂

      J’aime

  2. Chez moi aussi, les nausées ont été la mauvaise découverte de la première grossesse. Pour l’ainé, ma hantise était de faire une fausse-couche. Je crois que je n’aurais jamais eu le courage de recommencer (même si j’ai finalement recommencé 3 fois, dont une ayant abouti à une fausse-couche, heureusement très précoce). Et pour la troisième, j’ai été obliger de l’annoncer aux enfants dès 6 semaines de grossesse car l’ainé s’est mis à vomir sans raison, probablement par mimétisme car ça s’est arrêté dès que je lui ai expliqué que je vomissais parce que j’avais un bébé dans le ventre, mais que ce n’était que passager (pour le deuxième ça a quand même duré 7 mois, jusqu’à ce que je sois hospitalisée, heureusement pour la troisième ça s’est arrangé au deuxième trimestre même si j’étais facilement nauséeuse, mais plus au point de vomir).
    Mais comme tout celà me parait loin déjà !

    Aimé par 1 personne

    • Heureusement je n’ai pas vomi pour la 2 ème mais les nausées m’ont vraiment été difficile à vivre !
      C’est vrai qu’à l’échelle d’une vie c’est peu mais quand on est dedans c’est vraiment pas la même 😅

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s